Une piscine naturelle dans son jardin Une piscine naturelle dans son jardin

01/09/15 |  0 commentaire | 

Une piscine naturelle dans son jardin
Le Principe de la piscine naturelle
Dans les piscines naturelles, point de traitement chimique : l'eau se régénère grâce aux plantes et microorganismes composant l'écosystème.
Sa pureté, pareille à celle d'une rivière ou d'un lac de montagne, permet l'épanouissement d'une vie aquatique près de laquelle il fait bon se baigner.
Mais la création d'un tel environnement relève d'un équilibre complexe, qui dépasse le simple cadre de l'aménagement paysager.
Les avantages de la piscine naturelle
Esthétique
Le concept de bassin de baignade naturelle s'intégre dans un jardin existant ou à créer. Il allie l'eau avec le jardin dans un lieu vivant à travers toutes saisons. Il est un lieu d'observation et de détente. Le bassin se transforme tout au long de l’année et évolue en fonction des ans.

Economique

L’eau est entièrement recyclée, seul un complément est nécessaire pour compenser l’évaporation. De plus, pas d’achat de produit de traitement chimique (assez cher).

Ecologique

L’absence d’hivernage, donc de rejet des eaux chlorés de la piscine dans l’environnement, une consommation faible en eau, …

Sanitaire
La santé et le confort des baigneurs est préservé par l’absence de produits chlorés dans l’eau (pas d'irritation de la peau et des yeux, asthme, allergie).

Règlementation
Bien qu'il existe déjà quelques bassins publics, le code de l'urbanisme ne fait pour l'instant aucun cas des piscines écologiques. Juridiquement inexistantes, celles-ci ne sont donc pas assujetties aux règles de sécurité imposées par le décret n° 2004-499 du 1er janvier 2006.
  • Dans le domaine privé, à chacun de prendre ses responsabilités.
  • Dans le public, la DDASS se contente de veiller à la qualité sanitaire de l'eau. Mais il se dit qu'une commission interministérielle s'est emparée du dossier et que le flou actuel devrait être bientôt dissipé…

Permis de construire ou déclaration de travaux ?

  • Si la baignade écolo échappe aux règles obligatoires de sécurité, sa construction reste soumise à des démarches administratives. Pour connaître la procédure à suivre, le futur propriétaire doit consulter le plan local d'urbanisme (PLU, ex-POS), se renseigner sur d'éventuels règlements communaux ou régionaux (sites classés, protégés…), de copropriété ou de lotissement.
  • Pour une piscine de moins de 100 m2, dotée le cas échéant d'une couverture modulable inférieure à 1,80 mètre de hauteur, une déclaration de travaux suffit. Le dossier doit être déposé en mairie ou envoyé par courrier recommandé avec avis de réception. Au-delà, il faut effectuer une demande de permis de construire (source : ministère de l'Écologie, du développement et de l'aménagement durables).

Partagez avec vos amis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Votre avis

Plantez Chez Nous

Le BlogDans la même catégorie

Installer un hôtel à insectes dans son jardin

Installer un hôtel à insectes dans son jardin

23/05/17 |  0 commentaire | 

On connaît bien les nichoirs pour attirer les oiseaux au jardin. Pourquoi ne pas offrir également le gîte aux insectes auxiliaires, précieux alliés du jardinier ?

Utiliser les bourgeons de sapin

Utiliser les bourgeons de sapin

14/04/17 |  0 commentaire | 

Les bourgeons de sapin peuvent servir à la réalisation de nombreuses recettes. Le printemps est la bonne saison pour s'en procurer. Bien entendu, privilégiez des bourgeons de sapins labellisés et certifiés bio.

Un arbre insolite : l’Eucalyptus arc en ciel

Un arbre insolite : l'Eucalyptus arc en ciel

03/03/17 |  0 commentaire | 

L’Eucalyptus Deglupta, dit l’Eucalyptus arc en ciel, est un arbre sans pareil. Il est cultivé pour son tronc décoratif qui a la particularité de changer de couleur avec le temps.