Le Blog Plantez Chez Nous Les succulentes : des plantes étonnantes, faciles et décoratives

Publié le 17/08/2020 |

Les succulentes : des plantes étonnantes, faciles et décoratives

Difficile de résister au charme des succulentes ! Poilues, piquantes, rampantes, arbustives, aux formes géométriques étranges, ces plantes sont fascinantes. Belles et faciles à cultiver, elles ont tout pour plaire. Découvrez-les !

La grande tribu des succulentes offre une incroyable et étonnante diversité de formes, feuillages, floraisons, couleurs, matières et rusticités.

Aussi nommées “plantes grasses”, il faut savoir qu'elles ne contiennent aucune graisse. “Succulentes” provient du mot latin “suculentus”, qui signifie « plein de suc ». 

Ces plantes sont en effet capables de stocker de l'eau dans leurs feuilles, leurs tiges et leurs racines, et de la transformer en suc mucilagineux qui leur permet de survivre dans les milieux les plus hostiles. 

Les succulentes proviennent de régions très ensoleillées, comme l'Afrique, l'Amérique du Sud et les pays méditerranéens. Elles poussent naturellement en bord de mer, dans le sable, en altitude et même sur des rochers, dans les régions les plus arides et venteuses de la planète.

Leurs feuilles, de petite taille, sont recouvertes d’un épiderme épais, parfois cireux, voire poilu. L'objectif ? Réduire au maximum la transpiration, et donc les pertes d’eau.

Leur morphologie leur permet de résister à de très fortes températures, de fortes luminosités et de longues périodes de sécheresse.

Ce sont donc des plantes résistantes, peu exigeantes, très faciles à cultiver. Parfaites pour les jardiniers débutants, elles vous pardonneront quelques erreurs de culture et continueront à grandir. 

Vous pouvez partir en vacances, les entretenir plus ou moins bien, elles sont très tolérantes.

Elles sont même capables de survivre plusieurs semaines – voire plusieurs mois – sans lumière intense. Avec leur côté graphique, leurs formes variées et atypiques, leur immense palette de couleurs, il n'est pas étonnant que les succulentes soient si tendance.

Elles s’intègrent parfaitement dans la décoration intérieure des citadins sans jardin. 

Cultivées en intérieur ou en extérieur, seules ou en composition, dans des pots, des bocaux, des terrariums ou des boîtes de conserves recyclées… Les possibilités se déclinent à l'infini !

Les succulentes : noms, familles et genres

Du point de vue de la classification, les plantes succulentes ne constituent pas une famille botanique spécifique. 

Il existe près de 12 000 espèces de succulentes, qui sont toutes réparties dans de nombreuses familles végétales, très différentes les unes des autres. 

On trouve ainsi des succulentes dans la famille des Agavacées, des Cactacées (avec les célèbres cactus), mais aussi chez les Cucurbitacées, les Begoniaceaes (avec le genre Begonia) et les Geraniaceaes (avec les Pelargoniums).

La famille des Crassulacées est l'une de celle qui regroupe le plus de succulentes. On y trouve notamment les genres Sedum (avec 400 espèces différentes), Crassula (300 espèces différentes), Kalanchoe (150 espèces différentes), Echeveria (150 espèces différentes), et Sempervivum (appelé aussi “Joubarbe” et regroupant près de 65 espèces).

Il existe aussi la famille des Liliacées avec le genre Haworthia (150 espèces), des Euphorbiaceaes ou encore des Aloacées avec le célèbre genre Aloé (500 espèces différentes) et Gasteria.

Zoom sur quelques succulentes incontournables

Echeveria : les plantes idéales pour débuter 

Ces petites succulentes offrent un étonnant feuillage. Compactes, elles forment de belles rosettes charnues et arrondies dont les couleurs varient du gris au rouge en passant par de multiples nuances de vert, de violet et de rouge.

Le genre Echeveria fleurit au début de l'été. Ses fleurs en forme de clochettes, non parfumées, solitaires ou en grappes, peuvent se parer de rouge, d'orange, de jaune ou de blanc. Elles sont portées par de longs pédoncules ou, au contraire, dressées sur de courtes tiges dissimulées dans le feuillage.

Ces succulentes sont frileuses et ne supportent pas la moindre gelée. Cultivez-les de préférence en intérieur. 

Il en existe de très nombreuses variétés (près de 150) que vous aurez plaisir à collectionner !

Principales espèces : Echeveria agavoïdes (nommée ainsi en raison de sa forme proche de celles d’une Agave), Echeveria canadian, Echeveria elegans, Echeveria pelusida.

Crassula : une incroyable diversité de formes, de tailles et de fleurs

Le genre Crassula regroupe près de 300 espèces de succulentes. Selon les espèces, cette succulente revêt diverses formes, allant des plantes tapissantes, sans tige, à des arbustes aux tiges épaisses pouvant atteindre 3 m de haut, en passant par les plantes naines !

Un des plus grands sujets, le célèbre Crassula ovata ou « arbre à Jade », atteint près de 2,5 mètres de hauteur.

Le genre Crassula fleurit, selon les espèces, à l’automne, en hiver ou au printemps. Il donne de petites fleurs blanches, roses ou rouges en forme d'étoiles ou tubulaires.

En variant les espèces, vous pouvez obtenir des fleurs une grande partie de l’année !

Principales espèces : Crassula Minor, Crassula corymbulosa, Crassula ovata (ou arbre de jade), Crassula arborescens, Crassula falcata ou Crassula perforata.

Sempervivum : les succulentes ultra résistantes 

Sempervivum vient du latin “semper” et “vivus“, qui signifie “toujours” et “vivant”. 

Et pour cause ! Ces plantes résistent à tout : froid, chaleur, sécheresse et ne nécessitent presque aucun soin.

Elles poussent partout : rochers, pierres, toitures, lits de graviers, murets, parfois même sans substrat !

Avant de fleurir, le pied-mère donne naissance à un ou plusieurs rejets qui vont assurer la survie de la plante. En effet, après la floraison, le pied-mère se dessèche et meurt.

Le feuillage de ces succulentes peut être vert très vif ou vert foncé, gris ou pourpre, lisse ou velu.

Selon les espèces, le genre Sempervivum fleurit d'avril à août. Leurs tiges florales peuvent atteindre 20 cm de haut. Les fleurs peuvent être roses, rouges et parfois jaunes.

Principales espèces : Sempervivum Ebro, Sempervivum Kalinda, Sempervivum arachnoideum, Sempervivum calcareum, Sempervivum grandiflorum, Sempervivum montanum, Sempervivum tectorum.

Où se procurer des succulentes ?

Comme toutes les plantes du jardin, de la maison ou du potager, privilégiez les productions françaises, locales, et respectueuses de l'environnement.

De nombreuses succulentes proviennent de l'étranger alors qu'il existe des producteurs près de chez vous, dont certains vendent en ligne.

Serre de production de succulentes

C'est le cas de notre partenaire Vive le végétal, qui, en plus de proposer des plantes françaises, a une démarche 0 déchet, 0 plastique et 0 tourbe pour leur substrat.

Leurs plantes succulentes ne sont pas cultivées dans des pots plastiques mais dans des “tea bag” qui sont des petits sachets en fibre de bois, 100 % biodégradables. 

Même les étiquettes avec le nom de plantes sont biodégradables et compostables. Elles utilisent de l'encre végétale et reposent sur un petit tuteur en bambou que vous pouvez ré-utiliser ou composter. Une belle initiative écoresponsable !

Conseils d'entretien

La culture des succulentes est des plus faciles. Il y a deux critères importants à retenir : elles ont besoin d'une exposition ensoleillée et d'un sol parfaitement drainant. 

L'eau ne doit surtout pas stagner au niveau des racines, au risque de les faire pourrir et asphyxier votre plante.

Une exposition ensoleillée

En intérieur, placez vos succulentes derrière une fenêtre bien orientée, afin qu'elles bénéficient d'un maximum d'ensoleillement et de lumière. Attention toutefois à ne pas les exposer à un soleil trop direct, pour ne pas les brûler. Elles se plairont aussi sur un rebord de fenêtre.

En période de repos végétatif (généralement en hiver mais cela peut varier selon les espèces), installez vos succulentes dans une pièce fraîche (de 2 °C à 15 °C) pendant deux mois.

Un substrat parfaitement drainant

Afin que celui-ci soit bien drainant, installez une couche de cailloux ou de perlite au fond du pot. Utilisez ensuite du terreau pour cactées ou un mélange avec ⅓ de terre végétale, ⅓ de sable horticole et ⅓ de terre du jardin si vous le pouvez. 

Le substrat doit s'approcher d'un sol désertique ou semi-aride.

Un arrosage bien dosé

Afin de pouvoir vivre sur leurs réserves d’eau, les plantes grasses doivent d’abord « faire le plein ». Mais attention, elles redoutent par-dessus tout les arrosages excessifs. 

Pendant leur période de croissance (généralement du printemps à l'automne), arrosez-les environ 1 à 2 fois par mois, seulement lorsque la terre du pot est sèche en surface.

En hiver, les arrosages sont très espacés voire inexistants : 1 fois par mois maximum pour éviter le dessèchement complet du substrat.

Les succulentes n'aiment pas l'eau calcaire. Si vous le pouvez, arrosez-les à l'eau de pluie. 

L'entretien et le rempotage des succulentes

De préférence, rempotez vos plantes tous les 3 ans pour favoriser leur croissance, rafraîchir le substrat, ou lorsque le pot est devenu trop petit. Profitez-en pour tailler les racines et ôter celles qui sont sèches ou abîmées.

Les pots en terre cuite ou les pots géotextiles, sont très bien pour les succulentes. Mais vous pouvez les installer dans toutes sortes de contenants à partir du moment où l’eau ne s’accumule pas au niveau des racines.

Si vous les rempotez régulièrement un apport d'engrais n'est pas nécessaire. Dans le cas contraire, apportez-leur un peu d'engrais pour cactus une fois par mois en période de floraison.

Les maladies, problèmes et ravageurs à identifier

Excès ou manque d'eau

Si votre succulente devient molle, brune, ou qu'elle commence à avoir des taches sombres c'est qu'elle souffre d'un excès d'eau. Cela peut arriver si les arrosages sont trop fréquents ou si votre pièce est trop humide. Cela peut être fatal pour les plantes grasses.

À l'inverse, si votre plante souffre d'un manque d'eau, elle va se dessécher, flétrir ou se rider. Il suffit alors d'arroser pour corriger la situation.

Excès ou manque de lumière

Si certaines feuilles noircissent ou brunissent, il s'agit peut-être d'un excès de soleil. Installez votre plante à l'ombre quelques temps. Si votre succulente manque au contraire de soleil, vous observerez sa tige s'allonger de façon importante.

Les insectes et parasites

Les succulentes peuvent parfois héberger des insectes, comme la cochenille farineuse ou le puceron noir, nuisant à leur bon développement.

N’hésitez pas à vous lancer dans la culture de ces plantes magnifiques, originales et faciles à cultiver !

Votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérique *

Plantez Chez Nous

Le BlogDans la même catégorie

Les variétés de sapins

Les variétés de sapins

Mis à jour le 08/09/2020 |

Cultivés sur une superficie de plus de 5000 hectares, les sapins naturels vendus chaque année en France proviennent pour la majorité d’entre eux du Morvan, du Massif Central, de Bretagne, du Sud-Ouest et de Savoie.

Les Root Pouch ou poches racinaires

Les Root Pouch ou poches racinaires

Mis à jour le 21/06/2020 |

Avec les Root Pouch, l'engrais principal pour vos plantes c'est l'air ! Ces pots géotextiles sont fabriqués à 100 % avec des matières recyclées et reyclables.

8 bonnes raisons d’utiliser des pots géotextiles

8 bonnes raisons d'utiliser des pots géotextiles

Mis à jour le 01/06/2020 |

Les pots géotextiles, appelés aussi poches racines ou root pouch, sont très connus aux Etats-Unis. En France, de plus en plus de jardiniers urbains en manque de terrain les utilisent.