Romarin : un bel arbuste utile en cuisine

Romarin : un bel arbuste utile en cuisine

Très aromatisant, le romarin se prête particulièrement aux grillades de viandes et de poissons. C’est un arbuste de culture facile dont les tiges se récoltent toute l'année.

Bienfaits sur la santé

Le romarin a de nombreuses vertus médicinales. Il favorise la digestion et stimule l'organisme.

Antistress et antifatigue, on le recommande aux personnes asthéniques mais aussi en cas d'insomnie légère car il favorise le sommeil.

Le romarin a également des vertus antioxydantes qui lui permettent de lutter efficacement contre les radicaux libres à l'origine du vieillissement de nos cellules.

Enfin, diurétique et astringent, le romarin réduit les risques de calculs rénaux.

Semis et plantation

La plantation du romarin est très facile. Elle se fait de préférence au printemps ou à l'automne dans les régions au climat doux.

Le romarin accepte n'importe quel sol, même sec, pauvre ou caillouteux. Il a tout de même une préférence pour les sols légers et bien drainés. Si votre terre est trop compacte, ajoutez-y du sable ou des graviers concassés.

Le romarin adore le soleil, même les situations brûlantes l'été. Installez-le plein sud ou sud-ouest. En revanche, il craint l'humidité et ne résiste pas à l'eau stagnante.

En hiver, il peut résister à de températures allant jusqu'à -10°C voire – 20 °C.

Plantation : Dépotez le plant et décoiffez les racines à l'aide d'une griffe. Puis creusez un trou suffisant grand pour qu'elles y soient à l'aise. Placez le plant, comblez de terre et arrosez copieusement.

Semis : Semez les graines au printemps, d’avril à juin. Quand le plant s’est bien enraciné et qu’il atteint les 5 cm, repiquez-le en plein soleil.

Le romarin se bouture aussi très bien ! Au printemps, coupez des rameaux bien rigides de 12 à 15 cm.

Supprimez les feuilles à la base de la tige et installez la bouture dans un mélange de terreau et de sable à parts égales. L’enracinement rapide produira de nouvelles feuilles dès l’automne suivant.

Culture et entretien

Le romarin est un arbuste très facile à cultiver : il ne réclame quasiment aucun entretien.

La première année de plantation, arrosez-le régulièrement surtout lors des périodes chaudes et sans pluie. Passé cette première année, il supporte très bien la sécheresse.

En hiver, couvrez le pied d'une bonne couche de paillis pour le protéger du froid.

Nettoyez le pied du romarin pour éviter la présence de mauvaises herbes et supprimez les branches mortes au début du printemps.

Récoltes

Vous pouvez couper les tiges dont vous avez besoin tout au long de l'année.

Coupez sur du bois de l'année de préférence, afin de stimuler de nouvelles pousses et ramifier le romarin. Plus vous prélevez de tiges, plus il se ramifie !

Exemples de variétés

Il existe plus de 150 variétés de romarin. Elles ont le plus souvent des fleurs bleus, mais certaines ont des fleurs violettes, roses ou blanches.

Quelques variétés : Primley Blue, Spice Islands, Tuscan Bleu, Romarin blanc, romarin lavande, Sissinghurst Blue…

Maladies et ravageurs

Atout non négligeable, le romarin ne craint ni les maladies, ni les parasites.

Dans certaines régions, il peut parfois être sujet à des attaques de cicadelles. Ces petits insectes sucent la sève de la plante et attaquent le feuillage. Des petits points décolorés apparaissent alors mais rien de fatal pour les plants.

Une astuce

Le romarin est un allier pour le jardinier. Il repousse notamment la mouche de la carotte et les piérides.

Placez-le près du thym, dont il apprécie la compagnie.

Partagez avec vos amis

Plantez Chez Nous