Que récolter en octobre au potager ?

Que récolter en octobre au potager ?

En octobre, quand le potager perd ses couleurs vives d'été, il est temps de récolter les derniers légumes du soleil. Mais aussi les potirons et les céleris !

Dernières récoltes

Pour un dernier goût de légumes d'été, récoltez les derniers petits pois, haricots verts, maïs doux (à griller et à servir avec du beurre fondu !), les choux fleurs et brocolis d'été, les derniers poivrons, aubergines, courgettes, et les tomates qui se congèlent bien en ratatouille.

Récoltez aussi les concombres et le fenouil avant que le gel ne les abiment.

De même, la moindre petite gelée anéantira vos légumes racines. Récoltez alors betteraves, navets, carottes et radis noirs à l'aide d'une fourche bêche.

Astuce : Mettez les dernières tomates vertes dans une corbeille avec des bananes. Celles-ci rejettent de l'éthylène, un gaz qui va aider les tomates à finir de murir.

Céleris-branches

Ne tardez pas à sortir ceux semés en février car ils ne résistent pas au gel. D'ailleurs leurs branches s'abîment au cours de l'automne.

Les tiges intérieures plus petites se conservent bien au frais dans un sac plastique, sitôt cueillies.

Céleris-raves

Lorsque le sol des céleris-raves est bien drainé et paillé, ces légumes peuvent rester en terre et la récolte s'échelonne de novembre à mars.

Quand le sol est humide, arrachez et entreposez les céleris dans une remise à l'abri du gel.

Les rutabagas

C'est le début de la récolte des rutabagas, légume-racine faisant parti des légumes oubliés. Il est aussi facile à cultiver que délicieux à manger.

Pour être récoltées, les racines doivent mesurer entre 6 et 10 centimètres de diamètre à leur base. Il est préférable de consommer les racines jeunes, petites et tendres.

Elles peuvent être ensuite conservées comme les carottes : enveloppées dans du sable et stockées au frais à la cave.

Les potirons

Les potirons, que l'on assimile souvent à tort aux citrouilles, doivent être récoltés en automne juste avant les premières gelées. Ils peuvent alors être consommées immédiatement ou bien être conservés quelques mois à température ambiante dans un local sec.

Le fruit arrive à maturité lorsque le feuillage jaunissant commence à se dessécher et que les pédoncules sont prêts à se détacher.
Pour augmenter la durée de conservation, coupez le pédoncule plusieurs jours avant la récolte. Puis, laissez les fruits en place au jardin environ une semaine avant de les stocker.

Pour le conserver, vous pouvez le découper en tranches, que vous envelopperez dans du célophane et garderez au réfrigérateur 1 semaine maximum.
Vous pouvez aussi conserver le potiron en entier à température ambiante dans un endroit bien ventilé, à l'abri du froid, pendant 6 mois.

Consommer le potiron : Une fois les graines, les fibres et la peau retirées, il existe plusieurs façons de préparer le potiron.
Celui-ci se consomme fréquemment en purée ou en soupe, accompagné de lardons et de crème, mais il entre aussi dans la confection de tartes automnales ou de desserts, très répandus lors des célébrations d’Halloween.
Une fois cuit, le potiron peut être congelé sous forme de soupe ou purée.

Cueillir ses propres raisins

Le raisin se vendange dès la fin août et ce, jusqu'en octobre. La patience est nécessaire : même s'il a l'air mûr, le raisin a besoin de temps sur la vigne pour que ses sucres se développent.

Cueillez les grappes au sécateur, au fur et à mesure des besoins. Pour les conserver plus longtemps, coupez-les en gardant un morceau de sarment d'une dizaine de centimètres minimum.

Astuce : Quand la saison automnale avance et que l'intensité du soleil diminue, coupez les feuilles placées au-dessus des grappes pour qu'elles arrivent plus vite à maturité.

Partagez avec vos amis

Plantez Chez Nous