Le Blog Plantez Chez Nous Pour ou contre les hormones de bouturage ?

Mis à jour le 01/05/2017 |

Pour ou contre les hormones de bouturage ?

Lorsque l'on bouture des plantes, on peut être amenés à utiliser des hormones de bouturage pour cautériser les plaies et favoriser le développement des racines. Des alternatives naturelles existent aussi.

Qu’est ce que l’hormone de bouturage?

L’hormone de bouturage est vendue en petits sachets dans toutes les jardineries. Elle se présente sous forme de poudre blanche, et plus rarement sous forme de gel.

Elle comporte de l’acide b-indole butyrique, une substance qui est produite chimiquement et qui est sensée remplacer les propriétés des hormones naturelles.

L’hormone de bouturage permet de cautériser les plaies et limite le développement de maladies.

Elle favorise aussi le développement de nouvelles racines. Elle est souvent utilisée pour bouturer des plantes dites “difficiles”.

Inconvénients de l’hormone de bouturage

Soyez très vigilants lors du dosage.

En effet, un excès d'apport de ces hormones peut brûler les tissus à la base des boutures et les empêcher de produire des racines. Au mieux votre plante présentera des malformations et au pire elle mourra précocement.

Il faut donc utiliser avec parcimonie ces produits (on compte 0,10 g par tige à bouturer).

Par ailleurs, sur certains végétaux s'enracinant très vite (la renouée, la misère, le pélargonium, etc), ce type d'hormone n'a que peu d'effet.

La méthode

Plongez l'extrémité coupée de la tige dans la poudre ou le gel sur environ 3 cm de hauteur (en mouillantHormone de bouturage préalablement la tige pour que le produit y adhère bien).

Placez la tige dans un trou que vous aurez préalablement creusé puis rebouchez et tassez la terre en surface.

Arrosez délicatement, l’idéal est de pulvériser avec de l’eau la surface de la terre pour faire pénétrer l’eau doucement.

Une alternative naturelle à l’hormone de bouturage

Vous pourrez stimuler l’enracinement de vos plantes avec de l’eau de saule.

En effet, les saules contiennent naturellement une substance (l’acide acétylsalicylique) ayant la propriété de cicatriser et de développer la production de racines.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Votre avis

Plantez Chez Nous

Le BlogDans la même catégorie

Utiliser l'urine au jardin : explications de Renaud de Looze

Utiliser l’urine au jardin : explications de Renaud de Looze

Mis à jour le 09/04/2020 |

Renaud de Looze est gérant de la pépinière La Palmeraie des Alpes, spécialisée en palmiers résistants au gel et en plantes méditerranéennes locales. Après un important travail de recherche, il a écrit le livre “L’urine, de l’or liquide au jardin” aux éditions Terran.

Rempoter un figuier acheté en container

Rempoter un figuier acheté en container

Mis à jour le 03/01/2020 |

Voici les étapes pour bien réussir la culture d'un figuier en pot sur son balcon ou sa terrasse. Le figuier est un arbre doté de nombreuses qualités, à la fois résistant et peu exigeant en termes de qualité de sol.

La consoude : un engrais vert miraculeux

La consoude : un engrais vert miraculeux

Mis à jour le 16/04/2019 |

La consoude est une jolie plante médicinale très utile au potager. En purin ou en paillage, c'est l'alliée du jardinier bio.