Le Blog Plantez Chez Nous Comment utiliser les feuilles mortes au jardin ?

13/12/17 |  0 commentaire | 

Comment utiliser les feuilles mortes au jardin ?

A l’automne, le sol est jonché de feuilles mortes. Ne les brûlez pas, recyclez-les ! Précieuses alliées du jardinier et totalement gratuites, elles sont une bénédiction pour le jardin.

Les feuilles mortes sont utiles et bénéfiques au jardin et au potager. En effet, en se décomposant, elles apportent des matières organiques qui nourrissent le sol, puis les végétaux.

Elles peuvent servir à couvrir un sol nu, réaliser un paillis bienfaisant pour les cultures et alimenter le compost. Au jardin, tout se garde et rien ne se perd !

Réaliser un paillage végétal

Le paillis de feuilles mortes est une protection idéale pour protéger les plantes sensibles contre le froid et le gel.

Beaucoup de fleurs à bulbes et tubercules comme les dahlias, hydrangéas, glaïeuls, bégonias tubéreux, agapanthes… ont besoin d'une couverture en hiver.

Au potager, les légumes qui passent l’hiver dehors comme les poireaux ou les épinards apprécient également une bonne protection thermique.

De plus, le paillis végétal ralentit la pousse des mauvaises herbes. En été, il préserve la fraîcheur du sol et permet de réduire les arrosages.

Etalez un tapis épais de feuilles mortes d'environ 40 cm d'épaisseur (ne lésinez pas sur l’épaisseur du tas !).

Vous pouvez tout à fait utiliser des feuilles entières (non broyées). Ne tassez pas votre paillis. Plus il est aéré, moins il y a de risque de pourriture due à l'humidité et meilleure est l'isolation.

En se décomposant, les feuilles favorisent l'activité microbienne et nourrissent les vers de terre qui transforment alors cette matière organique en nutriments utilisables par les plantes. La nature est bien faite !

Couvrir un sol nu

Un terrain nu en hiver se tasse sous l'effet des pluies répétées et devient moins favorable à la culture des légumes. De plus, une partie des éléments nutritifs est lessivée en profondeur.

Pour protéger vos parcelles inoccupées, étendez une épaisse couche de feuilles mortes non broyées (sur 10 à 20 cm). Mettez un peu de terre par-dessus pour ne pas qu'elles s'envolent.

Cette couche va limiter le tassement du sol provoqué par la pluie. En se décomposant, elle va offrir à la faune du sol une matière organique bienvenue.

Au printemps suivant, votre terre sera enrichie et sa structure sera améliorée. Elle sera friable, fertile, légère et absorbera mieux l’eau de pluie.

Vous pourrez ainsi accueillir de nouvelles cultures et plantations dans des conditions optimales.

De plus, la couche de feuilles va limiter l’apparition de mauvaises herbes et pourra servir de refuge aux insectes et petits mammifères auxiliaires.

Enrichir votre compost

Si vous avez une pelouse, réalisez une tonte du gazon. Les feuilles broyées, mixées aux herbes coupées, sont un excellent apport pour le compost.

Disposez une couche de feuilles mortes broyées de 20 cm d'épaisseur au fond du composteur puis ajoutez une couche de 20 cm de déchets verts de cuisine.

Vous pouvez ajouter du purin d'orties ou des feuilles de consoude qui ont un effet activateur de compost.

Remettez une couche de 20 cm de feuilles, et ainsi de suite. Brassez régulièrement le compost pour l’aérer et veillez à ce qu’il reste toujours un peu humide.

Le compost pourra être utilisé au bout d'un an comme amendement pour le potager, les massifs de fleurs, les arbres et arbustes.

Sachez que si vous êtes patient et que vous laissez ce mélange se décomposer pendant 18 mois, vous obtiendrez un humus !

Vous pouvez aussi composter au naturel, c’est-à-dire entasser vos feuilles mortes au fond du jardin, les couvrir d'une bâche et attendre 2 ou 3 ans qu'elles se décomposent. Aérez et humidifiez de temps en temps le tas pour stimuler les micro-organismes qui travaillent gratuitement pour vous.

Les stocker pour une utilisation future

Vous pouvez stocker les feuilles mortes ramassées à l’automne pour les utiliser ultérieurement en paillage ou en apports ponctuels au compost.

Pour les contenir facilement, fabriquez un silo avec un grillage à mailles fines de 1 m de haut, que vous enroulez sur lui-même.

Attachez bien les extrémités du grillage et fixez-les au sol avec des piquets pour avoir un contenant solide puis, remplissez-le de feuilles.

Quelles feuilles utiliser ?

La plupart des feuilles d'arbres et d'arbustes conviennent, à condition qu'elles soient exemptes de maladie, de champignon et de parasite.

Les champignons ont en effet la fâcheuse tendance à hiverner pour mieux se propager au printemps.

Vérifiez bien que des parasites ne se cachent pas au revers des feuilles.

Si elles sont tachées de noir ou couvertes d’une pruine blanchâtre ne les utilisez pas. Vous pouvez les brûler pour éviter la propagation de maladies.

Par précaution, évitez les feuilles des rosiers, des arbres fruitiers et celles des plantes potagères sujettes au mildiou.

Les feuilles de noyer, qui contiennent un tanin puissant et nocif, sont également à éviter.

Enfin, n'utilisez pas les feuilles qui mettent plusieurs années à se décomposer comme celles des lauriers, platanes ou troènes.

Comment ramasser les feuilles mortes ?

En automne, les feuilles mortes doivent être ramassées régulièrement. Elles peuvent étouffer votre pelouse en la privant de lumière, boucher vos gouttières et, les jours de pluie, elles représentent un risque de glissade sur les dallages.

Sur une petite surface, ramassez-les à la main.

Si vous avez une surface importante, voici une astuce. Étendez une bâche ou un drap sur le sol. Rassemblez les feuilles mortes au centre de la bâche en les poussant avec un râteau à feuilles.

Rabattez les quatres coins de la bâche et transportez-la là où vous souhaitez utiliser les feuilles.

Partagez avec vos amis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Votre avis

Plantez Chez Nous

Le BlogDans la même catégorie

Le sel d’Epsom, l’allié de vos plantes

Le sel d'Epsom, l'allié de vos plantes

12/09/17 |  0 commentaire | 

Riche en magnésium, le sel d’Epsom est un nutriment naturel qui donne un véritable coup de fouet à vos plantations. Il fait des merveilles au jardin.

La consoude : un engrais vert miraculeux

La consoude : un engrais vert miraculeux

30/08/17 |  0 commentaire | 

La consoude est une jolie plante médicinale très utile au potager. En purin ou en paillage, c'est l'alliée du jardinier bio.

Utiliser les engrais verts au potager

Utiliser les engrais verts au potager

15/08/17 |  0 commentaire | 

Les engrais verts sont les alliés du jardinier bio. Ils permettent de fertiliser le sol de façon 100 % naturelle et présentent de nombreux avantages.