Le Blog Plantez Chez Nous Utiliser l’urine au jardin : explications de Renaud de Looze

Mis à jour le 09/04/2020 |

Utiliser l'urine au jardin : explications de Renaud de Looze

Renaud de Looze est gérant de la pépinière La Palmeraie des Alpes, spécialisée en palmiers résistants au gel et en plantes méditerranéennes locales. Après un important travail de recherche, il a écrit le livre “L’urine, de l’or liquide au jardin” aux éditions Terran.

Cet ouvrage, récemment traduit en allemand, est le premier consacré à l'utilisation de l'urine au jardin.

Valeurs agronomiques, dosages, modes d'utilisation, statut juridique, plantes les plus adaptées… Vous saurez tout pour adopter cette nouvelle habitude de jardinage, astucieuse et productive.

Comment vous est venue cette idée d'utiliser l'urine au jardin ?

Renaud de Looze : “Étant pépiniériste, mon métier consiste à faire pousser des plantes toute l'année. Lorsqu'arrive la fin de la saison, j'ai à ma disposition de nombreux résidus de végétaux, des branchages, des feuilles… J'ai en réalité de la biomasse en quantité impressionnante et je me suis demandé comment je pouvais la réutiliser. 

C'est vraiment le point de départ de ma réflexion. Ma volonté était de trouver un moyen pour ré-utiliser cette biomasse végétale. Au delà de son intérêt environnemental, cette matière est aussi le résultat de notre travail, d'un important investissement en terme de temps mais aussi financier, pour soigner nos végétaux. Il aurait été dommage de ne pas s'en servir et de la perdre.

Cela m'a donné envie de m'intéresser à toutes les formes de recyclage. J'ai testé plusieurs techniques (compostage, lombricompostage, bokashi…), y compris le résidu de toilettes sèches. Les végétaux poussent très bien dans le lombricompost de toilettes sèches, mais cette matière n'est pas très agréable à manipuler.

J'ai également commencé à confectionner mon propre engrais. C'est ainsi que j'ai constaté que les engrais du commerce contiennent très souvent de l'urée. L'urée est même le 1er engrais vendu dans le monde.

Or, nous, nous sécrétons naturellement de l'urée en urinant. 

J'ai pu constater que la meilleure façon de recycler était de ré-utiliser tout ce qui provient de la digestion des animaux, humains compris.

Les matières solides (matières fécales) doivent être préalablement compostées ou lombricompostées avant d'être utilisées. C'est le cas notamment des crottins de cheval. Pour l'urine, c'est bien plus simple, puisqu'on peut l'utiliser directement.

Recycler permet de nous sentir plus connectés avec la nature. Les plantes se nourrissent de nos déchets et nous nous se nourrissons d’elles.”

Quels sont les bienfaits de l'urine ?

Renaud de Looze : “Ce qui est formidable avec l'urine c'est qu'elle permet de recycler et de produire en même temps. 

Utiliser l’urine au jardin permet d'éviter le gaspillage d'eau potable utilisée à chaque chasse d'eau, ainsi que de coûteux traitements de l'eau. Il existe le “tout à l'égout” mais il faudrait tendre vers le “rien à l’égout”.

C'est une ressource totalement gratuite, propice à la culture de tous les végétaux. Elle contient du phosphore, de l'azote, du potassium, du sodium, du magnésium, du calcium et d'autres oligo-éléments sous forme soluble directement assimilable par les plantes. 

C'est un engrais minéral qui ne contient quasiment pas de carbone. 

Si on mange un peu salé, notre urine contiendra des quantités de sodium plus importantes que d'azote. Mais après avoir réalisé plusieurs tests, on voit que ces doses là ne gênent pas les plantes. Au contraire, certaines plantes (betteraves, blettes, épinards, oliviers, persil…) aiment le sodium. D'une manière générale, les plantes aiment l'eau qui contient des minéraux.

L'urine est plutôt stérile, elle ne contient pas d'agents pathogènes. Ces derniers sont principalement présents dans les matières fécales.

En Suisse, l'urine est collectée dans de nombreux bâtiments, stabilisée, puis transformée en engrais commercialisé sous le nom “d'Aurin”, utilisable sur les plantes ornementales et comestibles. C'est de l'urine concentrée 6 fois, exempte de tout pathogène, sans aucune odeur. Mais en France il n'y a pas encore d’homologation.

Depuis que je m'intéresse de près à ce sujet, je fais partie du Réseau Assainissement Écologique (RAE) qui réunit tous les acteurs de l'assainissement écologique. Une équipe de chercheurs travaillent actuellement sur la stabilisation de l'urine et son utilisation.

Comment utiliser l'urine au jardin ?

Renaud de Looze : “1 L d’urine correspond à environ 100 g d'engrais organique bio.

Au printemps, avant de démarrer ses cultures, il est possible d'utiliser l'urine pure. Lorsque les cultures ont démarré, il faut l'utiliser diluée dans de l'eau (à raison de 1 pour 20).

Je préconise un arrosage à l'urine toutes les 2 semaines. Lorsqu'il fait beau, on peut augmenter cette fréquence à 1 fois par semaine. Il ne faut pas dépasser 2 à 3 L / m2 de surface. 

L'avantage de l'urine est qu'elle s'utilise en petites quantités. Mais son inconvénient par rapport à un engrais classique, est qu'elle est composée de molécules qui, au contact de l'air, génèrent une odeur désagréable pendant plusieurs jours.

On peut éviter cette odeur en enfouissant l'urine directement dans le sol. 

Il ne faut pas s'inquiéter des résidus médicamenteux qui pourraient être présents. Dans un sol bien aéré et vivant, ils se biodégradent rapidement (mieux que dans une rivière où ils ne sont pas biodégradés et contaminent les poissons).

Je recommande par ailleurs de mélanger l'urine et le compost, tous deux complémentaires (1 L d'urine pour 20 L de compost). Le compost mûr permet de bien décomposer l'urine et joue le rôle d'un filtre à charbon actif pour éliminer les éventuels agents pathogènes.

Il permet aussi de recycler nos biodéchets, ce qui est très bon pour le sol, les plantes et notre empreinte carbone.

Il est possible de stocker son urine dans un bidon bien fermé, à l'abri de la chaleur et de la lumière. Pour éviter qu'elle ne se dégrade, vous pouvez ajouter du vinaigre (n'importe lequel). Cela abaisse le pH, stabilise le produit et empêche les mauvaises odeurs.”

Pourquoi avoir écrit ce livre ?             

Renaud de Looze : “L'urine est un pur engrais qu'on peut tous auto-produire et pour lequel il n'existait aucun mode d'emploi. J'ai donc réalisé ce livre pour aider les personnes qui voudraient se lancer et gagner ainsi en autonomie, notamment alimentaire.

J'ai réussi à déterminer sa valeur NPK par rapport à la norme des engrais commercialisés, en tenant compte du régime alimentaire occidental moyen. C'est une valeur moyenne qui me semble proche de la réalité.  

Ce travail n'est qu'une première étape et j'espère que mon ouvrage donnera envie à d'autres personnes de continuer des tests et d’approfondir ce sujet.”

Livre L'urine, de l'or au jardin

Retrouvez l’ouvrage “L’urine, de l’or au jardin aux éditions Terran.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Votre avis

Bernadette le 29/03/2020 |  Pin balma

Cet article est particulièrement intéressant. Je ne vois que des avantages à tenter l’expérience. Et bien je ferai le test cette année et je donne des nouvelles après récoltes!

Yves le 03/05/2020 |  grand-croix

J’utilise l’urine depuis plusieurs années et je confirme que c’est un bon engrais. Je n’ai jamais cherché à approfondir ses propriétés et son usage et je suis heureux de voir que quelqu’un le fasse, je vais acheter son livre

alain michel le 28/06/2020 |  clermont ferrand

Merci pour toutes ces infos.
https://www.regardsetviedauvergne.fr

Plantez Chez Nous

Le BlogDans la même catégorie

L'intérêt du potager en carré

L’intérêt du potager en carré

Mis à jour le 27/06/2020 |

Le potager en carrés est une bonne solution pour cultiver ses légumes sur peu d'espace. Esthétique, économique, il est aussi plus facile d'entretien et plus productif que le potager classique.

La consoude : un engrais vert miraculeux

La consoude : un engrais vert miraculeux

Mis à jour le 19/06/2020 |

La consoude est une jolie plante médicinale très utile au potager. En purin ou en paillage, c'est l'alliée du jardinier bio.

Rempoter un figuier acheté en container

Rempoter un figuier acheté en container

Mis à jour le 03/01/2020 |

Voici les étapes pour bien réussir la culture d'un figuier en pot sur son balcon ou sa terrasse. Le figuier est un arbre doté de nombreuses qualités, à la fois résistant et peu exigeant en termes de qualité de sol.