Le Blog Plantez Chez Nous Les sociales et les solitaires

16/10/15 |  0 commentaire | 

Les sociales et les solitaires

Les abeilles solitaires, nommées ainsi par opposition aux abeilles domestiques, dite sociales, ont un rôle très important dans la pollinisation.

Les différents pollinisateurs

Il y a l'abeille qui fait le miel, l'abeille mellifère, qui vit en colonie de près de 35 000 sœurs. Dans un tronc d'arbre, une ruche, un toit, elles naissent et dansent dans la douce odeur d'un édifice de cire.

Il y a les bourdons. Des petites colonies d'une centaine d'individus. Leur nid ressemble à s'y méprendre à un amas de miel pops.

Et toutes les autres, près de 85% des abeilles, ont des mœurs solitaires. Ici, pas de reine, pas d'ouvrière, pas de soldate, pas de grande famille taylorisée.

L’abeille solitaire vit seule et gère l'avenir de son espèce seule.

Le cycle de vie des abeilles solitaires

Après le temps de l'amour, l’abeille solitaire dépose son œuf sur un petit coussin de nectar et de pollen. Elle cherche des cavités pour y déposer ses berceaux : galeries creusées dans le sol, tiges creuses, trous dans du bois mort… et peut-être même dans une coquille d'escargot qu'elle camouflera sous un tas de brindilles …

Si elle ne trouve pas de cavités dans la nature, elle peut s’installer dans un trou d’aération de fenêtre.

La petite larve grandit seule puisant ses forces dans le pollen et le nectar soigneusement préparée pour elle. En effet, sa « mère » aura préalablement déposer des petits insectes, pollen et autres nourritures.

Puis la larve s'enfile dans un cocon, attendant patiemment l'heure de la sortie à la saison suivante. Viendra ensuite pour elle le temps de l'amour, le temps des fleurs, la construction du futur et ainsi de suite …

L’abeille qui a pondu meure avant la fin du développement de la nouvelle génération.

Son rôle dans la pollinisation

Les abeilles solitaires visitent les premières fleurs des arbres fruitiers et toutes celles qui n’intéressent pas les abeilles domestiques. Elles butinent dès le mois de mars ! De plus, certaines fleurs ne sont pollinisées que par elles. Leur rôle dans la pollinisation est très important.

Malheureusement, avec l’emploi des pesticides et la disparition progressive de leur habitat, elles sont en déclin.

Pour les protéger, il est important de leur fournir des fleurs à butiner et des abris où elles pourront nidifier. Et bien sûr, bannissez les pesticides !

Accordez une place importante aux herbes aromatiques (fenouil, menthe, sauge, thym, bourrache…) et à leurs plantes favorites : lavande, aubriète, crocus, marguerite, aster, achillée…

Vous pouvez aussi laisser la nature reprendre ses droits dans votre jardin, en laissant pousser les « mauvaises herbes ».

Pour leur founir abri, pensez par exemple aux hôtels à insectes.

Partagez avec vos amis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Votre avis

Plantez Chez Nous

Le BlogDans la même catégorie

Les variétés de sapins

Les variétés de sapins

23/11/17 |  0 commentaire | 

Cultivés sur une superficie de plus de 5000 hectares, les sapins naturels vendus chaque année en France proviennent pour la majorité d’entre eux du Morvan, du Massif Central, de Bretagne, du Sud-Ouest et de Savoie.

Des hellébores pour un hiver en couleurs

Des hellébores pour un hiver en couleurs

25/09/17 |  0 commentaire | 

Appelés aussi Roses de Noël, les hellébores sont de magnifiques fleurs à floraison hivernale. Avec leurs fleurs blanches, jaunes, roses, vertes, violettes ou pourpres, ils égayent votre jardin.

Installer un hôtel à insectes dans son jardin

Installer un hôtel à insectes dans son jardin

23/05/17 |  1 commentaire | 

On connaît bien les nichoirs pour attirer les oiseaux au jardin. Pourquoi ne pas offrir également le gîte aux insectes auxiliaires, précieux alliés du jardinier ?