Scorsonère : la saveur d’un légume oublié

Scorsonère : la saveur d'un légume oublié

Le scorsonère un légume-racine injustement oublié, souvent confondu avec le salsifis. Sa saveur douce et subtile s’accommode très bien en entrée ou en garniture.

Bienfaits sur la santé

Depuis l’époque des Grecs et des Romains, les praticiens attribuaient à la scorsonère des vertus bienfaisantes pour les personnes atteintes de troubles cardiaques.

Aujourd’hui, elle est surtout appréciée pour sa forte densité en fibre. Grâce à cette propriété, ce légume est utilisé pour améliorer la motilité intestinale. Par ailleurs, son importante teneur en inuline en fait un légume de choix pour les diabétiques.

Elle est également riche en vitamine E et contient des vitamines B et C.

Semis et plantation

La scorsonère se sème en place en mars ou en avril dans un sol meuble. Les graines sont semées dans des sillons de 2 centimètres de profondeur.

Pour faciliter la levée, les graines sont recouvertes d’une couche de terreau de 2 centimètres.

Pour faciliter le développement des plants après la germination, une distance de 20 centimètres est à respecter entre chaque sillon. Au stade de 3 feuilles, vous pouvez éclaircir tous les 10 centimètres.

Culture et entretien

La scorsonère croît plus rapidement dans un endroit ensoleillé. Cette plante bisannuelle requiert également un arrosage fréquent et généreux pour se développer efficacement.

Pour fortifier les tubercules, il est conseillé de couper les tiges florales dès leur apparition. En hiver, il est préférable de recourir à la méthode de paillage pour conserver la fraîcheur du sol et préserver les plants du gel.

Les racines peuvent ensuite rester en terre pendant 3 ans sans pour autant perdre leur saveur.

Récoltes

Au gré des besoins, la scorsonère se récolte entre le mois d’octobre et le mois de mars. Pour avoir le plaisir de récolter de gros tubercules, il est recommandé d’attendre la deuxième année. Au moment de l’arrachage, agissez avec délicatesse pour ne pas endommager les tubercules fragiles. L’utilisation d’une bêche ou d’une fourche facilite l’arrachage.

Exemples de variétés

Géante noire de Russie, Scorsonère Pilotis, Scorsonère Hoffmanns Schwarze

Maladies et ravageurs

La rouille blanche et l’oïdium peuvent endommager les tubercules de scorsonère. Par ailleurs, les invasions de chenilles, de pucerons ou d’altises peuvent également ravager les feuilles.

Quelques astuces

En gratin ou en accompagnement d’une viande ayant mijoté dans son jus, la scorsonère est un véritable délice. Pour préparer ce légume d’une manière originale, l’on peut aussi le présenter sous forme de beignets.

Partagez avec vos amis

Plantez Chez Nous