Que faire en janvier au jardin ?

Que faire en janvier au jardin ?

Janvier est le mois le plus froid de l'année. Tout à l'air endormi...Pourtant de nombreux travaux peuvent être faits pour préparer tout doucement le retour des beaux jours. Profitez de journées ensoleillées pour vous remettre au travail !

Au potager

Au fur et à mesure de l’hiver, les feuilles basses de la plupart des brassicacées, comme les choux, ont tendance à faner et à tomber. Si vous les laissez aux pieds des plantes, elles peuvent cacher des maladies ou des ravageurs et sentir mauvais. Ramassez-les régulièrement et mettez-les au compost.

Tailler

Les fruitiers

La plupart des fruitiers plantés à l’automne ont besoin d’être taillés dès qu’il sont en plein terre. Rabattez les cassis pour que toutes les tiges soient à un oeil au-dessus du sol.

Les groseilliers doivent être rabattus à moitié de leur hauteur. Les tiges des framboisiers et des mûriers seront coupées à 30 cm du sol.

Taillez les pommiers et les poiriers adultes pour assurer une bonne fructification et maintenir une forme bien équilibrée. Vous pouvez retirer les branches trop faibles, qui poussent mal, endommagées ou qui ne donneront pas de fruit.

Les rosiers

Vous pouvez nettoyer vos rosiers pour les préparer à la taille de printemps. Vous gagnerez ainsi du temps. Passez en revue chaque pied et éliminer les branches mortes ainsi que les petites ramifications qui ne donneront pas de belles tiges.

Mais aussi…

Les mimosas défleuris, les clématites, les arbustes à floraison estivale ainsi que les grands arbres à feuilles caduques dont les branches dépassent chez le voisin.

Taillez sévèrement les magnolias à feuilles caduques qui fleurissent peu. Coupez toutes ses branches entre 60 et 80 cm du sol.

En dehors des périodes de gel, coupez toutes les branches du chèvrefeuille à 10 cm du sol pour le rajeunir

Enfin, taillez la glycine pour augmenter son volume. Pour cela, rabattez tous les jeunes rameaux à 6 cm du vieux bois au-dessus d’un œil.

Enrichir le sol

Faites des apports de fumure aux bulbeuses printanières et estivales ainsi qu’aux pêchers, abricotiers et aux arbustes à petits fruits.

Vous pouvez aussi apporter de l‘engrais bio complet, comme le guano, sous la couronne des pommiers, poiriers, pruniers et nectariniers. Vous pouvez y ajouter de la cendre de cheminée, très riche en potasse.

Au potager, étalez du compost, du fumier, des amendements organiques ou même des feuilles mortes en surface. Ne laissez pas votre terre nue.

Protéger du froid

En raison du froid, protéger les plantes sensibles, avec des voiles d’hivernages par exemple. Vous pouvez aussi pailler les pieds des massifs ou des plantes aux racines superficielles.

Le vent est un autre ennemi : protégez vos plantations avec un tissu à maille fine. Au potager, vous pouvez utiliser des serres chenilles thermique ou brise-vent pour réduire son effet.

Contrôlez vos attaches et tuteurs. Avec les intempéries, ils ont pu être arrachés.

Évitez de marcher sur votre pelouse les jours de gel. N’employez jamais de sel contre le gel sur votre pelouse, elle risquerait de « griller ».

Si vous avez un bassin, empêchez-le de geler. Si vous avez un poulailler, veillez à ce que les abreuvoirs de vos poules ne gèlent pas.

Pensez aussi aux oiseaux en hiver. Vous pouvez leur installer des nichoirs et des mangeoires. La nourriture étant plus rare en hiver, ils dépendent largement de nos apports artificiels déposés à leur attention dans les jardins.

Partagez avec vos amis

Plantez Chez Nous