Le Blog Plantez Chez Nous Attirer les oiseaux dans son jardin

01/05/16 |  1 commentaire | 

Attirer les oiseaux dans son jardin

Pour attirer les oiseaux dans votre jardin, vous pouvez installer des mangeoires. Comme nous, les oiseaux ont besoin de se nourrir et de désaltérer. Vous pouvez aussi leur installer des abris sûrs où ils pourront faire leur nid à l'abri des prédateurs.

Les oiseaux ont besoin d’aide en hiver, saison la plus meurtrière pour eux. En effet, ils résistent bien moins au froid en raison de la difficulté à trouver de l’eau et de la nourriture.

Installer des nichoirs

Beaucoup d'espèces sont cavernicoles, c’est-à-dire qu'elles nichent naturellement dans les cavités des vieux arbres.

Or, dans notre nature entretenue, de telles cavités sont devenues très rares.

Vous pouvez facilement aider mésanges, rouges-gorges, et autres rouges-queues en posant quelques nichoirs dans votre jardin. Vous pouvez aussi les fabriquer vous-même.

La meilleure période pour installer un nichoir est l’hiver. Les oiseaux commencent en effet très tôt à chercher un territoire.

Installez-le dans un endroit dégagé, entre 2,5 et 5 m de haut. Les oiseaux pourront ainsi s’assurer de l’absence de prédateurs.

Pensez à l’incliner légèrement vers l’avant afin que la pluie ne pénètre pas à l’intérieur.

Au début de l’automne, lorsque les oiseaux seront partis, enlevez l’ancien nid et nettoyez bien l’intérieur avec un peu d’eau javellisée. Rincez abondamment à l’eau claire.

Les oiseaux aiment le confort et la propreté : les prochains occupants seront à leur aise !

Nourrir les oiseaux

Le moyen le plus simple et le plus rapide d'observer les oiseaux est de leur donner de la nourriture durant l'hiver. En plus de pouvoir les voir de près, vous leur apporterez une aide précieuse !

A cette période, les sols durs et gelés les empêchent d’attraper les vers enfouis dans le sol et les graines se font rares. Les oiseaux dépendent largement des apports artificiels déposés à leur attention dans les jardins pour affronter les basses températures.

Il existe de nombreux modèles de mangeoires dans le commerce.

Elles doivent être placées dans un endroit dégagé, proche d'un buisson servant de refuge, et hors d’atteinte des prédateurs comme les chats.

Désinfectez-les et déplacez-les plusieurs fois au cours de l'hiver pour éviter la propagation de maladies.

Le nourrissage des oiseaux

Attention, il faut respecter quelques règles afin de ne pas leur porter tort. Une erreur consiste à leur donner nos restes de repas, or ces derniers sont difficilement assimilables par leur organisme.

Quelques règles à respecter : jamais d'aliments salés ou fumés, de noix de coco desséchées, de riz non cuit ou de pain sec qui peuvent gonfler dans l'estomac.

Donnez-leur des aliments riches en graisse afin qu’ils reconstituent les réserves indispensables pour affronter les longues et froides nuits d’hiver. Choisissez une alimentation adaptée à leurs besoins.

Attention, les graines qui s’humidifient ou les mies de pain mouillées sont impropres à la consommation. Elles peuvent provoquer des troubles digestifs graves voire mortels. Un toit au-dessus de la mangeoire peut protéger les aliments.

Pensez aussi à abreuver les oiseaux en hiver, surtout lors des périodes de gel, en disposant une assiette creuse ou une coupe peu profonde. L’eau leur est indispensable pour survivre. Placez également l’abreuvoir à l’abri des prédateurs.

Changez l’eau à des heures régulières (au moins 2 fois / jour), ne mettez aucun additif et veillez à ce qu’elle ne gèle pas. Vous pouvez ajouter un peu d’eau tiède pour cela.

Enfin, un petit bassin servant de baignoire n'est pas inutile, car ils doivent nettoyer souvent leur plumage pour qu'il reste étanche et isolant du froid. Celui-ci doit être peu profond pour ne pas qu’ils se noient.

A quelle période débuter le nourrissage ?

Débutez lorsque les premières gelées arrivent et continuez jusqu’au mois de mars. Lorsque vous avez commencé, continuez jusqu’à l’arrivée des beaux jours.

Les oiseaux pourraient être perturbés par un éventuel arrêt, surtout s’ils se sont habitués à avoir un repère fixe pour s’alimenter.

Réduisez peu à peu vos apports lorsque les journées commencent à se radoucir.

N’apportez votre aide qu’en hiver uniquement, lorsque les vagues de froid sont importantes. Au delà de cette période, arrêtez pour ne pas les rendre dépendants.

Partagez avec vos amis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Votre avis

Hélène

Hélène le 06/12/2017 |  Toulouse

Article très intéressant. Il est vrai qu’il faut aider ces pauvres oiseaux qui peinent à trouver de la nourriture en hiver, bien souvent à cause de l’activité humaine.

Plantez Chez Nous

Le BlogDans la même catégorie

Les variétés de sapins

Les variétés de sapins

23/11/17 |  0 commentaire | 

Cultivés sur une superficie de plus de 5000 hectares, les sapins naturels vendus chaque année en France proviennent pour la majorité d’entre eux du Morvan, du Massif Central, de Bretagne, du Sud-Ouest et de Savoie.

Des hellébores pour un hiver en couleurs

Des hellébores pour un hiver en couleurs

25/09/17 |  0 commentaire | 

Appelés aussi Roses de Noël, les hellébores sont de magnifiques fleurs à floraison hivernale. Avec leurs fleurs blanches, jaunes, roses, vertes, violettes ou pourpres, ils égayent votre jardin.

Installer un hôtel à insectes dans son jardin

Installer un hôtel à insectes dans son jardin

23/05/17 |  1 commentaire | 

On connaît bien les nichoirs pour attirer les oiseaux au jardin. Pourquoi ne pas offrir également le gîte aux insectes auxiliaires, précieux alliés du jardinier ?