Que faire en février au jardin ?

Que faire en février au jardin ?

Le jardin vit au ralentit en ces temps de pluie, de neige ou de gel. Mais on observe déjà que les journées rallongent et que les premiers signes du rédémarrage de la végétation sont là !

Lorsque les conditions sont bonnes, prenez de l’avance pour être prêt au printemps. Voici les petits travaux à faire en février au jardin.

Prenez soin des fruitiers

Taille des fruitiers Les framboisiers d’automne auront des fruits sur les tiges de l’année. Vous pouvez les rabattre assez bas avant que les nouvelles pousses apparaissent. Les framboisiers d’été et les mûriers, quant à eux, auront des fruits sur les tiges de l’année précédente. Si l’hiver a été rude et que les tiges ont souffert, rabattez les extrémités abîmées au premier oeil sain.

Les pêchers et les abricotiers doivent être pollinisés en février. Seulement, lorsqu’il fait froid, il y a peu de pollinisateurs. Vous pouvez faire ce travail manuellement en transférant le pollen d’une fleur à une autre à l’aide d’un pinceau souple.

Si l’éclosion de leurs fleurs est précoce, elles seront très vulnérables au moindre coup de gel. Pour protéger les futures récoltes, recouvrez les branches d’un voile d’hivernage. Pensez à ôter ces protections pendant les journées chaudes afin de favoriser la pollinisation par les insectes.

Enfin, vous pouvez tailler les cassis et les groseilliers lorsqu’ils sont au repos. Coupez les vieilles tiges des cassis à un tiers de leur longueur depuis la base. Rabattez de moitié les tiges principales des groseilliers et rabattez les tiges secondaires à 2 yeux.

Enlevez les rameaux morts pour éclaircir le centre du buisson.

Vous pouvez aussi tailler les noisetiers en raccourcissant les tiges secondaires très longues.

Au potager

Buttez les asperges hâtives. Travaillez avec une griffe pour obtenir une terre bien émiettée.

Nettoyez les fraisiers, enlevez les mauvaises herbes et les feuilles mortes. Apportez un engrais

Dégagez les artichauts de leur couverture de paille quand le temps se radoucit. Replacez la protection lorsqu'il y a risque de gel.

Rénovez les bordures de plantes condimentaires vivaces. Bêchez, binez et replantez les éclats

Entretenez votre matériel

En prévision du printemps, vérifiez et entretenez votre matériel. Désinfectez, affûtez et graissez les outils de travail au sol. Pensez aux fils de la débrousailleuse, au pneu de la brouette et à changer les tuteurs endommagés  !

Vous pouvez aussi désinfecter les caisses de semis et les godets de repiquage pour éviter la propagation de maladies. Pour cela, faites-les tremper dans une bassine d’eau additionnée d’un peu d’eau de javel. Nettoyez-les un à un avec une brosse, laissez-les s’égoutter et rangez-les.

Profitez d’une journée de pluie ou de neige pour réaliser ces petits travaux d’entretien.

Vérifiez les protections hivernales

Vérifiez que les protections mises en place aux premiers signes de froid soient toujours efficaces. Retendez les voiles d’hivernage, ajoutez un peu de paille ou de plastique bulle
lorsque cela est nécessaire.

Pensez au compost

Février est un mois calme. Profitez-en pour retourner le tas de compost. Utilisez une fourche pour casser les matières agglomérées et mettre les matières plus sèches ou non décomposées au centre du tas. Si toutes les matières sont bien décomposées, videz-le tout et recommencez un nouveau tas.

Vous pouvez étaler du compost au pied des rosiers, clématites, plantes grimpantes. Même s’il n’est pas totalement décomposé, le compost finira sa transformation. Il sera progressivement incorporé dans le sol grâce à l’action des vers de terre. A la fin du printemps vous plantes bénéficieront de tous les éléments nutritifs pour leur bonne santé.

Partagez avec vos amis

Plantez Chez Nous