Comment bien cultiver les fraisiers

Comment bien cultiver les fraisiers

La fraise est un fruit délicieux qui fait l'unanimité auprès des adultes et des enfants ! Faciles à cultiver, les fraisiers trouvent rapidement leur place dans tous les potagers, en pleine terre ou en pot. Voici nos conseils pour bien les cultiver.

Membre de la famille des rosacées, la fraise est le seul fruit dont les pépins se situent à l'extérieur et non à l'intérieur. Elle est excellente pour la santé car elle est à la fois très riche en vitamine C et constitue une bonne source d'acide folique et de fibres

De plus, les fraises du jardin ont une saveur, une texture et une couleur qui enchantent ! Il n'y a aucune comparaison possible avec celles des supermarchés. 

Essayez de planter des variétés différentes pour vous régaler des premiers beaux jours jusqu'à l'automne ! Outre les fraisiers des “Quatre saisons“, on trouve des fraisiers remontants et non remontants.

Les producteurs, pépiniéristes et horticulteurs près de chez vous, ou qui vendent en ligne, sauront vous conseiller au mieux.

Notre partenaire Vive le Végétal, propose des pieds de fraisiers issus de fraisiculteurs français. Se fournir chez un producteur est synonyme de qualité, de robustesse et d'excellent rendement.

Les différents groupes de variétés de fraisiers

Les variétés de fraisiers peuvent être rattachées à 3 groupes distincts. On trouve des fraisiers :

  • Des “Quatre Saisons”, à petits fruits : ces fraisiers produisent en abondance des petits fruits très parfumés qui rappellent la fraise des bois. Ils fructifient sans discontinuer de mai-juin jusqu'en octobre, tant que la température n'est pas inférieure à 10 °C.
  • Remontants, à gros fruits : leurs fruits sont de taille variable mais toujours nettement plus volumineux que ceux des “Quatre Saison”. Ils fructifient une première fois en mai-juin puis “remontent” jusqu'aux gelées. Leur fructification est donc échelonnée de l'été à l'automne.
  • Non remontants, à gros fruits : leurs fruits sont du même genre et souvent plus gros que ceux des remontants mais, contrairement à eux, leur récolte ne s'échelonne que sur une durée de 3 à 4 semaines. Cette production “groupée” peut-être intéressante si vous souhaitez disposer ponctuellement d'une masse de fraises importante, pour faire des confitures par exemple.

Plantation des fraisiers

Sol et exposition

Les fraisiers remontants et non remontants aiment une exposition bien soleillée. Ceux à petits fruits aiment la mi-ombre.

Les fraisiers se plaisent dans les terrains à tendance argileuse, légèrement acides ou neutres (pH 6,5 à 7,5) et riche en humus (comme dans les sous-bois). N'hésitez pas à enrichir généreusement votre terre avec du fumier ou du compost bien décomposé avant la plantation.

Votre sol doit également être bien drainé. Les fraisiers ne supportent pas les excès d’eau. 

Si votre terre est lourde et humide, plantez-les sur des planches surélevées. L’eau s’écoulera plus rapidement et le sol séchera plus vite.

Si votre sol est très calcaire, préférez une culture en pots, en bacs, ou en carré potager.

Période de plantation

Pour toutes les variétés, à l'exception des “Quatre Saisons”, la période la plus propice à la plantation des fraisiers se situe entre le 15 août et le 15 octobre. Le plus tôt est le mieux, à condition que vous puissiez assurer des arrosages réguliers. 

En les plantant à cette période, ils ont le temps de s'installer, de bien s'enraciner, de passer l'hiver, de repartir vigoureusement au printemps et de fructifier en été. 

Une autre période favorable est le printemps, vers mars-avril, mais uniquement pour les fraisiers des “Quatre Saison” (c'est le meilleur moment pour eux) et pour les variétés remontantes qui produisent à partir de fin août.

Vous pouvez favoriser leur enracinement en coupant les fleurs pour que l'énergie aille dans les racines. La plante formera alors une touffe solide et donnera des fruits l'année suivante (vous n'aurez pas de fraises la première année).

Les fraisiers aiment les climats suffisamment froids en hiver. Cela leur assure une période de repos végétatif marquée. Ils supportent aisément des températures de -15°C à -20°C.

Par contre, comme la floraison survient en avril-mai, ils sont très sensibles aux gelées tardives de printemps. Prévoyez alors un voile de forçage ou un petit tunnel.

Comment procéder ?

Pour une famille de 4 personnes, il faut au moins une cinquantaine de plants de fraisiers. Vous pourrez en manger presque toute la saison et faire quelques pots de confiture !

  • Commencez tout d'abord par préparer le sol au moins 1 mois en avance. Nettoyez la terre et retirez toute mauvaise herbe. Puis, incorporez du fumier ou du compost bien décomposé.
  • Préparez ensuite des trous pour chaque plant, espacés de 30 cm à 40 cm sur un même rang. Séparez les rangs de 60 cm pour faciliter les futures cueillettes et l'entretien ultérieur.
  • Sortez les plants de leurs godets, après les avoir bien immergés dans de l’eau et égouttés.
  • Plantez vos fraisiers. Le collet (là où partent les feuilles) doit effleurer le sol. Il ne doit pas être enterré.
  • Tassez fortement le sol au pied de chaque fraisier, et ménagez une petite cuvette qui retiendra l'eau d’arrosage autour de son collet
  • Arrosez généreusement.

A proximité des fraisiers, vous pouvez planter de l’ail, des épinards, des haricots, de la laitue… Ces cultures s'entraident.

Vous pouvez aussi les associer à d’autres plantes à fruits (groseillier, framboisier,…). Fraisiers et petits fruits ont en effet les mêmes besoins en nutriments.

Culture et entretien des fraisiers

A la fin du printemps, juste après la floraison et au début de la formation des fruits, étalez une épaisse couche de paille aux pieds des fraisiers. Cela permet de :

  • garder les fraises propres et protégées de la terre
  • conserver la chaleur en hiver
  • conserver l'humidité souterraine en limitant l’évaporation de l'eau
  • limiter la pousse des mauvaises herbes.

Vous pouvez recouvrir vos plants d'un filet pour les protéger des oiseaux. Vous pouvez en acheter ou en faire un “maison” en enfonçant dans le sol des fils de fer repliés en arceaux, sur lesquels vous déployez un filet. Faites aussi attention aux limaces !

Arrosez régulièrement par temps chaud et sec. Supprimez les stolons au fur et à mesure afin de concentrer tout “l'énergie végétative” dans les fruits.

Après la récolte, coupez le feuillage à environ 10 cm pour inciter le pied à faire de nouvelles feuilles et enlevez la paille ou le paillis pour réduire le risque de maladies.

Si des fruits sont atteints de moisissures, supprimez-les rapidement pour ne pas que les autres soient touchés. 

Ne cultivez pas des fraisiers plus de quatre ans au même endroit. Ils risqueraient de contracter des maladies transmises par le sol.

Récoltes

Cueillez les fraises au fur et à mesure qu'elles mûrissent. Lorsqu'elles sont bien mûres, leur couleur devient uniforme. Attention : une fraise à moitié blanche ne continuera pas mûrir après la cueillette. 

Plus elles sont au soleil, plus elles seront gorgées de sucres. N’attendez pas trop pour les cueillir afin d'éviter la pourriture.

Cueillez-les le matin, elles seront plus parfumées.

Les fraisiers à petits fruits ont un rendement de 400 g à 700 g/m2 pour la saison. Ceux à gros fruits ont un rendement de 1,5 kg/m2 pour l'ensemble de la saison (en deux fois pour les remontants et en une seule fois pour les non remontants).

Les fraises sont un dessert excellent ! Vous pouvez les consommer crues, nature, au sucre ou à la crème. Elles servent aussi à confectionner de délicieuses tartes ou charlottes. Elles sont aussi idéales en compotes et en confitures.

Maladies et ravageurs

Les fraisiers peuvent être attaqués par des maladies causées par des virus que propagent les pucerons.

Ces affections se traduisent par des colorations anormales ou des déformations du feuillage, la diminution de la taille des fruits et par le rabougrissement des plants.

Vous pouvez lutter naturellement contre les pucerons avec des solutions à base de savon de Marseille ou d'ortie.

Exemples des variétés de fraisiers

  • La célèbre gariguette : ferme, juteuse, agréablement parfumée, légèrement acide et musquée, la gariguette ravit les papilles. Cette fraise, de très bonne qualité gustative, a une forme allongée et une belle couleur rouge brillante.
  • La mara des bois : cette variété remontante a une longue et bonne production de fraises. Ces dernières ont la saveur de la fraise des bois. 
  • Le fraisier Mount Everest : cette variété remontante produit de longues tiges (les stolons) que vous pouvez palisser sur un treillis, un grillage, des tuteurs….pour les faire grimper. Vous obtiendrez ainsi une cascade de fruits tendres, parfumés et sucrés qui fera le bonheur de toute la famille. Cette variété originale peut se cultiver en pleine terre au jardin ou dans un grand pot sur une terrasse ou un balcon.
  • Le fraisier Anaïs : ce fraisier remontant produit des fraises de taille moyenne, juteuses, douces et sucrées, de juin jusqu’aux premières gelées.
  • La Charlotte : la Charlotte est une variété française remontante, vigoureuse et rustique. Elle est issue d'un croisement entre la Mara des Bois et la Cal 19 (une variété californienne). Ses fruits sont rouge sang, fermes, très parfumés, brillants, sucrés, avec une forte note de fraise des bois. En forme de coeur, ces fraises ne laissent personne indifférent !
  • Le fraisier Anabelle : ce fraisier est issu d'un croisement entre les variétés “Gariguette” et “Sweet Charlie”. Cette variété remontante donne des fraises rouges brillantes, de calibre moyen, moelleuses, à l'arôme léger de fraises des bois, très sucrées et peu acides. Elle a une forte productivité, de début juin à début octobre.

Une astuce pour renouveler vos fraisiers 

Profitez du mode de reproduction des fraisiers, qui émettent des stolons, de longues tiges se terminant par un fraisier miniature. Plantez le jeune fraisier dans un pot rempli de terreau où il s'enracinera. Si nécessaire, fixez-le avec du fil de fer.

Une fois les racines formées, coupez la tige qui le relie à la plante mère et repiquez-le en pleine terre. 

Sachant qu'il faut renouveler les fraisiers tous les trois ans, ces stolons sont bien précieux pour perpétuer les carrés de fraises. 

Les fraises dans l'ancien temps

Les Romains cultivaient déjà les fraises en 200 av J-C et semblaient les apprécier plus pour leurs vertus médicinales que pour leurs qualités gustatives. 

Ils s'en servaient pour se blanchir les dents, une pratique qui a survécu jusqu'à nos jours.

Voici la recette : écrasez une fraise mûre avec un peu de bicarbonate de sodium, frottez-vous les dents avec ce mélange et laissez agir 5 min avant de brosser et de rincer.

Au Moyen-Âge, les fraises étaient considérées comme aphrodisiaques. On servait aux jeunes mariés, pour leur premier petit-déjeuner, une soupe composée de fraises, de bourrache et de crème fraîche.

En France, les “fraisiers des bois” (Fragaria vesca) à petits fruits, qui ont pour habitat naturel l'Europe et l'Amérique du Nord, étaient cultivés pour la consommation et l'ornement.

L'histoire de la fraise moderne commence avec la colonisation de l'Amérique, au XVII ème siècle.

Le fraisier de Virginie gagne l'Europe en 1624. Les fraisiers à gros fruits sont originaires du Pérou et du Chili.

Sous Louis XIV, un officier de la Marine française, le bien nommé Amédée-François Frézier, en ramena quelques plants à Antoine de Jussieu pour le Jardin royal et en fit parvenir aux Jardins Botaniques de Brest.

Ils s'adaptèrent très bien au climat breton, très semblable à celui de leur pays d'origine.

La plupart des fraises que nous consommons aujourd'hui sont issues du croisement entre ces deux variétés à gros fruits et à petits fruits, provenant de différentes parties du monde.

Plantez Chez Nous

Nos Choux-ChouxNos Choux-Choux

Nous sélectionnons pour vous des professionnels du jardin atypiques, adhérant aux valeurs de convivialité et de partage du cojardinage. Découvrez ces spécialistes du jardin, nos "Choux-Choux", et concrétisez vos projets jardinage !

Les Serres Fleuries

Les Serres Fleuries

Horticulteur producteur dans le Puy de Dôme

La Roche-Blanche (63670)

MonJardinBio.com

MonJardinBio.com

Produits naturels et biologiques pour le jardin

Eguisheim (68420)

Sauzzede-Néron

Sauzzede-Néron

Engrais organique à base de corne broyée

Thiers (63300)