Le Blog Plantez Chez Nous Les légumes oubliés

Mis à jour le 09/07/2017 |

Les légumes oubliés

Les légumes oubliés sont riches en vitamines, en minéraux, en fibres et ont aussi parfois des vertus médicinales. Faites-leur une place dans votre jardin potager !

Avec un peu d'inventivité, les légumes oubliés égayeront rapidement vos plats, comme les chips de panais croquantes et parfumées ou la purée de vitelotte qui surprendra tout le monde par sa couleur.

Pourquoi y a-t-il des légumes oubliés ?

Comme on pourrait le croire, leur oubli n'est pas du à leur manque de saveur car ces légumes offrent des saveurs surprenantes ! Ils sont boudés par les circuits traditionnels de production et de distribution pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, leur productivité est faible et ils sont difficiles à cultiver à grande échelle.

Par exemple, il faut 5 ans à la Gesse Tubéreuse pour venir à terme. Vous imaginez de nos jours un cultivateur laisser un champs inactif pendant 5 ans ?

Ensuite, ils nécessitent une préparation culinaire plus longue que les légumes courants.

Ils ne sont plus à la mode, même si quelques grands chefs se mettent à les utiliser. Certains sont dotés d'une réputation lourde à porter, comme le topinambour et le rutabaga consommés pendant la seconde guerre mondiale.

Enfin, le développement de jardins floraux s'est fait au détriment des potagers traditionnels, habitat privilégié de ces plantations.

Exemples de légumes oubliés que vous pourriez cultiver

Le panais

Semis – plantation : semi d'automne au mois de septembre, semis de printemps fin mars ou début avril. Récolte 4 mois après.

Le panais était déjà cultivé au Moyen Age. C'est une racine de couleur blanche, qui ressemble à une carotte. Il a une saveur douce et sucrée qui rappelle le goût de la noisette.

Il se prépare comme la carotte. Cuit, il se glisse dans les soupes, les ragoûts, les pot-au-feu. En purée, il accompagne merveilleusement bien une viande rôtie.

Le crosne

Semis plantation : plantation de rhizomes en avril. Récolte à partir de novembre jusqu'en mars.

Ce sont des tubercules, de forme allongée ressemblant à une grosse chenille blanche nacrée, que l'on consomme comme des légumes.

Son goût très fin et légèrement sucré rappelle celui du salsifis, de la noisette ou de l'artichaut.

Ils sont assez fragiles car ils se dessèchent rapidement. Conservez les dans le bac de votre réfrigérateur dans un linge humide.

Le pâtisson

Semez en avril dans des godets de tourbe et repiquez vos plantules à la mi-mai sur une exposition ensoleillée. Le pâtisson est à récoler jeune c’est-à-dire lorsqu'il est bien formé.

C'est un gros légume d'été de la famille des courges et des courgettes.

Les pâtissons se cuisent à l'eau bouillante et ont un goût qui se rapproche de celui de l'artichaut.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Votre avis

Plantez Chez Nous

Le BlogDans la même catégorie

L'intérêt du potager en carré

L’intérêt du potager en carré

Mis à jour le 27/06/2020 |

Le potager en carrés est une bonne solution pour cultiver ses légumes sur peu d'espace. Esthétique, économique, il est aussi plus facile d'entretien et plus productif que le potager classique.

La consoude : un engrais vert miraculeux

La consoude : un engrais vert miraculeux

Mis à jour le 19/06/2020 |

La consoude est une jolie plante médicinale très utile au potager. En purin ou en paillage, c'est l'alliée du jardinier bio.

Utiliser l'urine au jardin : explications de Renaud de Looze

Utiliser l’urine au jardin : explications de Renaud de Looze

Mis à jour le 09/04/2020 |

Renaud de Looze est gérant de la pépinière La Palmeraie des Alpes, spécialisée en palmiers résistants au gel et en plantes méditerranéennes locales. Après un important travail de recherche, il a écrit le livre “L’urine, de l’or liquide au jardin” aux éditions Terran.