Le Blog Plantez Chez Nous Le compostage : comment faire mon compost ?

Mis à jour le 04/08/2017 |

Le compostage : comment faire mon compost ?

Il est très facile de réaliser son compost. Cet "or du jardin" représente de nombreux avantages pour vos plantations, réduit la production d'ordures ménagères et contribue à la préservation de l'environnement.

Comment faire pour composter ?

Composter ne se réduit pas à entasser des déchets organiques. Il s’agit avant tout de composer un mélange de résidus de cuisine et de jardin.

Les règles de base pour réaliser un bon compost :

  • mélanger entre eux les différents déchets organiques afin d'équilibrer les apports en azote et en carbone
  • aérer et brasser le mélange pour favoriser l’action des micro-organismes et homogénéiser le mélange résultant
  • veiller sur l’humidité
En effet, le compostage des matières organiques ne se fait qu'en présence d'air et d'eau.

Comment savoir que mon compost est mûr ?

4 critères vous permettent d’identifier si votre compost est mûr :

  • son aspect homogène
  • sa couleur brun foncé
  • son odeur de sous bois
  • sa structure grumeleuse

Il faut compter entre 3 et 5 mois pour qu’un compost soit bien décomposé et riche en humus.

Comment le récupérer?

Tout d’abord, enlevez la fraction du dessus, pas encore décomposée. Stockez-la provisoirement dans des seaux ou sur une bâche.

Retirez ensuite tout le compost mûr. Puis, remettez la fraction non décomposée en mélange avec les nouveaux apports de déchets.

Comment utiliser mon compost mûr ?

Vous pouvez l’incorporer à l’automne à votre terre par un bêchage pour un traitement de fond ou l’étaler en surface de votre parterre ou autour des arbustes.
Vous pouvez aussi l’utiliser comme paillage dans vos massifs ou comme substrat pour vos plantations ou dans vos jardinières.

Après 3-4 mois, utilisez le compost en paillis nutritif. Cela assure une protection en surface autour des arbustes, fruitiers et plantes vivaces. A utiliser à l’automne.

Au bout de 6-8 mois, vous pouvez l’utiliser en amendement organique. Vous pouvez alors l’épandre en couche mince et le mélanger avec la couche superficielle du sol par binage. Cette opération peut être faite au printemps ou en automne.

Après 10-12 mois, utilisez-le pour rempoter vos plantations ( 1/3 de compost avec 2/3 de terre).

Les bienfaits du compost

Le compost est un engrais de très bonne qualité pour votre potager ou votre jardin d’ornement.

Il apporte l’humus nécessaire au développement du milieu microbien et les fertilisants nécessaires au bon développement de vos plantes.

En effet, l’humus disparait chaque année à hauteur de 2-3% en se minéralisant pour apporter les éléments indispensables au développement des plantes. Il est donc nécessaire de compenser cette perte en enfouissant dans le sol du compost ou un autre amendement équivalent.
Comme le compost améliore la structure du sol, le travail de la terre est facilité

Il améliore l’aération et le drainage des sols lourds

Vous remarquerez rapidement le développement de la micro-faune de votre sol qui contribuera à la décomposition finale et à l’aération de la terre.

Il fournit aux plantes un apport nutritif au “compte goutte”.

Vous économiserez de l’argent en apportant un engrais naturel gratuit à votre jardin au lieu d’acheter des engrais issus des industries chimiques

Le compost est l’or du jardin, vos plantes vous remercieront de leurs floraisons abondantes.
Attention toutefois aux quantités utilisées. En effet, le compost produit est concentré et il pourrait brûler les racines de vos plantes. Il convient donc de bien le mélanger en faible quantité avec la terre lors de son utilisation à la plantation.

En pratique à la maison

Chez vous, rangez une petite bassine sous l’évier. Dès qu’un épluchage est nécessaire, prenez une double feuille dans un vieux journal. Posez-la sur le plan de travail et recueillez les épluchures. Une fois fait, la feuille est roulée en boule, direction la bassine.
Les coquilles d’œuf suivent le même chemin, de même que les filtres de la cafetière remplis de café passé.
Vous pouvez y mettre également les petits sacs en papier marron donnés par certains commerçants.
La bassine est régulièrement apportée sur le tas de compost. Quand il pleut, on la laisse un peu dehors. Les déchets sont ainsi humidifiés et la bassine se nettoie…
Le gazon tondu est mis sur le tas. Evitez en revanche les adventices et mauvaises herbes de toutes sortes.
Les fruits abimés ramassés par terre, trop mâchés pour la compote, peuvent également enrichir le compost. Attention ! Pas ceux atteints de maladies !
A la chute des feuilles, un ratissage grossier permet là-encore d’alimenter le tas.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Votre avis

Plantez Chez Nous

Le BlogDans la même catégorie

L'intérêt du potager en carré

L’intérêt du potager en carré

Mis à jour le 27/06/2020 |

Le potager en carrés est une bonne solution pour cultiver ses légumes sur peu d'espace. Esthétique, économique, il est aussi plus facile d'entretien et plus productif que le potager classique.

La consoude : un engrais vert miraculeux

La consoude : un engrais vert miraculeux

Mis à jour le 19/06/2020 |

La consoude est une jolie plante médicinale très utile au potager. En purin ou en paillage, c'est l'alliée du jardinier bio.

Utiliser l'urine au jardin : explications de Renaud de Looze

Utiliser l’urine au jardin : explications de Renaud de Looze

Mis à jour le 09/04/2020 |

Renaud de Looze est gérant de la pépinière La Palmeraie des Alpes, spécialisée en palmiers résistants au gel et en plantes méditerranéennes locales. Après un important travail de recherche, il a écrit le livre “L’urine, de l’or liquide au jardin” aux éditions Terran.