Le Blog Plantez Chez Nous Des hérissons en colocation…

12/08/14 |  0 commentaire | 

Des hérissons en colocation...

Une pelouse un peu sauvage, à la différence d'un gazon bien tondu, produit nectars et graines qui vont attirer une faune sympathique dont les hérissons.

Attirer une faune précieuse

Laisser un coin de nature sauvage dans son jardin permet d’attirer de nombreux insectes et petits mammifères.

C’est le cas, par exemple du paon du jour, un papillon qui s'accommode particulièrement bien de l'environnement urbain.

Ou encore des abeilles et des papillons qui établissent des échanges de bons procédés avec les plantes à fleurs (transmission de pollen contre nectar nourrissant).

Les hérissons, par exemple, ont la possibilité de trouver naturellement nourriture et habitat dans les buissons ou les haies touffues.

Vous pourrez voir des oiseaux tels que la mésange charbonnière. Peu farouche et donc facilement observable, elle a un chant particulièrement riche.

Enfin, des petits reptiles, comme le lézard des murailles, apprécient de pouvoir se réchauffer les écailles sur les terrasses et les murs ensoleillés.

Une cohabitation ville / nature réussie

Vos voisins, à la vue de votre luxuriant jardin naturel, risquent alors de prendre exemple sur vous.

L'apparition de pelouses fleuries et buissonnantes peut avoir, à l'échelle d'une agglomération, un impact non négligeable sur la préservation de la nature. En effet, elles fournissent des refuges pour une faune et une flore dont les habitats naturels sont souvent menacés par l'urbanisation et l'agriculture intensive.

L'ensemble des jardins peut alors constituer un « réseau vert » empêchant la ville de devenir une vaste étendue grise, infranchissable pour la vie sauvage.

Cette intégration des jardins particuliers au fonctionnement global de la nature locale suppose néanmoins de prêter attention à ce que l'on y sème.

L'idéal est de laisser faire les processus d'installation naturels et lorsqu'il y a plantation, de préférer les plantes locales aux exotiques importées. Ces dernières n'étant pas intégrées aux équilibres locaux et donc susceptibles d'envahir de façon anarchique les écosystèmes de la région.

Partagez avec vos amis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Votre avis

Plantez Chez Nous

Le BlogDans la même catégorie

Comment utiliser les feuilles mortes au jardin ?

Comment utiliser les feuilles mortes au jardin ?

13/12/17 |  0 commentaire | 

A l’automne, le sol est jonché de feuilles mortes. Ne les brûlez pas, recyclez-les ! Précieuses alliées du jardinier et totalement gratuites, elles sont une bénédiction pour le jardin.

Le sel d’Epsom, l’allié de vos plantes

Le sel d'Epsom, l'allié de vos plantes

12/09/17 |  0 commentaire | 

Riche en magnésium, le sel d’Epsom est un nutriment naturel qui donne un véritable coup de fouet à vos plantations. Il fait des merveilles au jardin.

La consoude : un engrais vert miraculeux

La consoude : un engrais vert miraculeux

30/08/17 |  0 commentaire | 

La consoude est une jolie plante médicinale très utile au potager. En purin ou en paillage, c'est l'alliée du jardinier bio.