Les Aromatiques de l’Île de Beauté

Producteur de plantes aromatiques

Métier : Plantes du jardin et du potager, Producteurs

Embarquons à bord d'un Ferry, ou si nous avons la chance d'habiter en Corse, retrouvons-nous au lieu-dit Ferruccio, sur la commune de Porto-Vecchio !

Nous y trouvons un producteur de plantes aromatiques : Les aromatiques de l'Ile de Beauté.
Ici commence un fabuleux voyage olfactif et initiatique.

Le monde enchanté des plantes sauvages nous ouvre ses portes. Le magicien qui va nous guider s'appelle Stéphane Rogliano.

Si l'on devait conter son histoire, elle commencerait ainsi :

“Il était une fois un enfant né, non pas dans un chou, mais probablement dans une immortelle ou une myrte. Mais il ne le savait pas.

Un jour de début juin, il sème ses premières graines et installe 2 plants dans le jardin de son logement étudiant.

Puis les vacances arrivent, job d'été en Corse et deux mois plus tard, retour dans le jardin où trône le fruit de sa plantation : une énorme courge ! Elle ne se transforme pas en carrosse mais en révélation : la nature est extraordinaire et merveilleuse, écoutons ce qu'elle nous murmure.

Tout comme pour une plante du maquis, la mémoire de ses origines revient à sa conscience : il sera horticulteur ! Et ce sera en Corse, là où la nature et le sauvage sont omniprésents.

Une opportunité s’offre à lui : il reprend une petite exploitation à Porto Vecchio et commence à se livrer à sa passion : multiplier les plantes. D’abord celles que l'on trouve au jardin puis, peu à peu, celles qui poussent naturellement autour, dans le maquis. ​La culture des plantes sauvages devient sa spécialité.”

La philosophie de Stéphane Rogliano

L'horticulteur classique aime créer des variétés toujours plus belles. C‘est un travail d'imagination, de patience et de hasard.

Aux Aromatiques de l'Ile de Beauté, c'est l'inverse : ce sont les plantes qui créent et  façonnent ce botaniste émérite qu'est Stéphane.

Il explique : “Semer du sauvage, c'est beaucoup d'observation. Il y a toujours à apprendre sur les plantes et la nature. Les végétaux sont des êtres vivants uniques, avec leur histoire. Alors, leur parler, pourquoi pas, mais moi je veux surtout les écouter et percer leur secrets.”

Il est passionné par la magie du vivant, les stratégies de survie des plantes, leur capacité à s'adapter et à évoluer.

Les mots engrais et pesticides n'existent pas à la pépinière, pas plus qu'ils n’existent dans la nature.

La pépinière Les Aromatiques de l’Île de Beauté

Aux Aromatiques de l’île de Beauté, jardins et serres se côtoient.

Il y a d'abord le jardin d'expérimentation, où Stéphane “essaie de faire aussi bien que la nature”. Un endroit où il cultive des pieds mères, sur lesquels il prélève ensuite des boutures pour les multiplier.

Puis, un jardin de production, dédié à la récolte. Elle est vendue sous forme d'herbes séchées pour de nombreuses utilisations.

Extrêmement bénéfiques pour notre santé, elles peuvent se consommer en cuisine, en infusion et, c'est la nouvelle tendance, en simple olfaction.

Enfin, un jardin de présentation, que l'on visite. On y laisse vivre les plantes, et on vient les regarder, les respirer et s’émerveiller.

Dans les ​serres​ poussent les jeunes plants. Il y a les plants maraîchers, les herbes aromatiques et les plantes issues du sauvage. Tout est fait pour que ces plants soient au mieux pour reprendre en terre. Ici, la priorité est donnée aux racines.

Ces plants sont élevés dans des serres chaudes, des serres froides et des ombrières.

Dans la serre de multiplication, dédiée au bouturage, trois alliés concourent au bien-être et au développement des plants : la lumière, la température, et l'humidité.
Cette dernière est produite par un un “fog système”, l'équivalent d'un brumisateur qui inonde la serre de brouillard.

Dans ce nouvel Eden, on trouve les plantes sauvages locales, voire endémiques de la Corse. Ce sont des aromatiques en grande majorité. On pourrait les cueillir les yeux fermés, ce sont les “senteurs du maquis”.

Quelques exemples de plantes

Vous trouverez aux Aromatiques de l'Ile de Beauté :

  • Calamintha nepeta, une menthe sauvage, délicieuse dans les tartes aux herbes et les ratatouilles. C'est la star des aromates de Corse !
  • Le romarin corse, Romarin « à Verbénone » : cette plante sauvage ne pourra pas avoir un cultivar. La molécule «  verbénone » est une des meilleures protections pour la sphère hépatique (foie et vésicule biliaire)
  • De l'origan à l'état sauvage, Cunella en corse, présente au Cap Corse et dans la Castagniccia
  • Du thym de la montagne, une plante endémique, qui possède 9 chémotypes différents avec des parfums de poivre, de menthe, de citron, de miel, etc…
  • De la marjolaine, sauge, verveine et mélisse citronnelles, aux nombreuses vertus médicinales
  • De l'immortelle, appelée aussi hélichryse, méditerranéenne assez rare, mais qui a trouvé un terrain de prédilection en Corse (et aussi dans le coeur de Stéphane qui ne se sépare jamais d'une petite fiole d'essence).

Plus classiques, les herbes aromatiques telles que le cerfeuil ou le basilic par exemple, pointent aussi le bout de leurs feuilles dans ces jardins.

Et enfin, pour accompagner vos herbes, des plants pour jardin potager se tiennent au chaud sous les serres : tomates, aubergines, concombres, salades

Stéphane est aussi très fier de certaines de ses protégées, qui sont devenues au fil du temps des raretés : « Chez moi, il y a des plantes qui vivent depuis plus de 20 ans, j'ai même un bonzaï de violette de Toulouse, qui est depuis plus de 35 ans sur mon exploitation ».

D'ailleurs, il envisage de créer un jardin conservatoire.

Les randonnées botaniques

Stéphane Rogliano aime partager sa passion et ses connaissances. Devenu accompagnateur en montagne, il organise des balades botaniques dans le massif Corse.

Ambassadeur du maquis, il travaille également avec le conservatoire du Littoral et le conservatoire Botanique de Corse.

Prévoyez de bonnes chaussures de marche, et soyez prudents ! Cet homme est dangereux : il pourrait vous contaminer tant sa passion pour cet univers naturel est contagieuse.

La balade sera olfactive, Stéphane rend hommage aux fragrances de la végétation corse.

Il vous fera malaxer, humer les herbes et les fleurs, deviner. Subtiles, puissantes, envoûtantes, piquantes, capiteuses, poivrées…ce monde de senteurs pourrait bien vous laisser penser que le meilleur parfumeur du monde n'est autre que le maquis.

Elle sera aussi instructive. « Je donne les clés pour comprendre le monde du végétal » dit-il. Il lève le voile sur certains de ses secrets.

Au mois de mai, vous pourrez par exemple tout apprendre de “l'Herbe de l’Ascension”, nommée ainsi en Corse parce qu'elle fleurit à ce moment là. Elle pousse sur un rocher, prenant racine sur la mousse. Sachant qu'elle n'aura pas toujours de l'eau, elle en fait une réserve dans ses feuilles, pour sa survie. C'est le propre des succulentes.

Un végétal étonnant, de la famille des genêts développe aussi une stratégie en raison de la sècheresse estivale. Il joue les arbres caducs, en perdant ses feuilles fin juin. Il traverse ainsi l'été “en sommeil” sans périr à cause du manque d'eau.

Bon, pas besoin de vous en dire plus, vous avez déjà inscrit la balade sur vos agendas ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée sur le site.

Votre avis


Plantez Chez Nous