La boutique jardin Bruyère d’hiver

9,90 Epuisé

Une fois finie la belle saison, la bruyère d’hiver vient égayer vos parterres avec son feuillage changeant et de ses petites fleurs aux nuances tendres. Produite en France.

Pack de 4 : 2 blanc et 1 rouges. Pots de 10,5 cm.

Expédition via Colissimo.

Vendu par Harmony Végétal

Rupture de stock

Imaginez un tapis de verdure au fin feuillage allant du vert tendre au vert intense, et du jaune d'or au bronze. Ces beaux tons chauds forment déjà une mer joyeuse. Elle se parera d'une écume de fleurs roses, rouges, blanches ou lilas.

Cette déferlante défie les frimas et émerge des couches de neige. De novembre à mai, elle déploie une floraison ininterrompue.

La bruyère d'hiver atteint une hauteur maximale de 50 cm.

Où planter la bruyère d'hiver ?

En pleine terre, le bruyère d'hiver joue les couvre sol. Il faut prévoir suffisamment de plants pour obtenir un bel effet dense. Elle s'intercale entre des massifs, ou sous des arbres, et les met en valeur par contraste de couleurs. Elle suit les bordures des allées dessinant un cheminement chatoyant.

Jouez sur les différents tons de feuillage, les dorés par exemple apportent une touche lumineuse aux endroits très ombragés.

Un groupe de vivaces hautes ou de graminées, associé aux bruyères d'hiver, se transforme en tableau champêtre digne d'un grand maître.

L’association avec les camélias, azalées, rhododendrons, autres essences du même type se révèle de toute beauté.

Il n'y a aucun inconvénient à placer la bruyère d'hiver en pots, bacs, jardinières… Sa croissance lente lui permet d'y vivre plusieurs années. 20 cm de profondeur suffisent à ses racines.

Là aussi, créez des compositions artistiques. Mêlées aux cyclamens, choux décoratifs, cinéraires maritimes, elles composent des potées où chaque élément magnifie l'autre.

Conseils de plantation

Peu exigeante, la bruyère d'hiver aimera toute bonne terre, y compris si elle est calcaire.

Elle déteste par contre l'humidité stagnante. Veillez à drainer le sol en ajoutant par exemple du sable au fond du trou. De même, incorporez 15% de tourbe ou de terreau et la plante se développe vigoureusement.

Choisissez un emplacement mi-ombre, le grand soleil ne lui convient pas.

Si le système racinaire du plant présente un chignon emmêlé, défaites-le délicatement et coupez légèrement.

Réhydratez soigneusement la motte puis placez-la en terre sans trop l’enfoncer.

La plantation a lieu au printemps (mais attention prévoyez de bons arrosages l'été) ou en début d'automne.

Respectez une distance de plantation de 30 cm en tous sens. La largeur adulte atteint 30 à 60 cm formant un tapis compact.

La croissance est lente, environ 10 cm par an, jusqu'à sa taille adulte .

Soins à apporter

La floraison terminée, procédez à un travail de coupe et de nettoyage. Supprimez les fleurs fanées, enlevez les parties sèches. Rabattez de moitié les jeunes pousses, sans exagération à l’aide d'une petite cisaille.

En effet, la bruyère d'hiver produit peu de nouvelles pousses sur le vieux bois.

Durant l'été, il faut rafraîchir et ré-humidifier les plantes en les douchant.

Bien qu'elles puissent séjourner plusieurs années en pots ou jardinières, un rempotage tous les deux ans est conseillé. Il a pour but de renouveler la terre qui se tasse au fil des arrosages. Conservez la motte sans la briser, sauf en présence d'un chignon de racines entremêlées. Dans ce cas, démêlez et coupez un peu pour assurer une reprise plus vigoureuse.

La bruyère d'hiver s'épanouira avec plus de force.

Quant aux touffes anciennes, n'hésitez pas à les diviser.

Au printemps un apport d'engrais type “plantes de bruyère” est recommandé.

Votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérique *